KATUTURA


samedi, mai 12, 2007
 
Pour l’abbé Pierre, confronter les autorités et construire des maisons ne font qu’UN



Le très actuel et dernier ouvrage d' Albert Nolan (que j’ai déjà mainte fois nommé dans Katutura) ne cesse de m’éclairer. C’est « Jesus Today ». Plus je le lis et le relis plus je trouve que Yechouah, donc Jésus, est proche de nous. Il est l’un d’entre nous. Bien plus, son esprit nous anime depuis toujours !

Il m’anime parfois sans que je le sache et ce n’est que plus tard que je m’émerveille : vraiment, c’est Lui qui m’a poussée à certaines audaces. Des audaces, des prises de position, des engagements condamnés
par les uns et encouragés par les autres !

Qui sont « les uns et qui sont les autres ? »

Selon ma compréhension de l’auteur de « Jésus aujourd’hui », les « uns et les autres » ont une vision du monde, de Dieu, de notre responsabilité en tant que co-créateurs, totalement différente et souvent opposée !

C’est le système de la séparation :

· la spiritualité séparée de la politique
· la prière séparée de l’engagement pour la justice
· la mystique séparée de l’action prophétique

Il y a des exceptions. Oscar Romero, Helder Camara, Dorothy Soelle, Thomas Merton, Mahatma Gandhi, Beyers Naude, François d’Assise et bien sûr, le plus proche de nous aujourd’hui : Jésus.



Pour ceux que j’ai nommé et pour tant d’autres, la séparation entre la spiritualité et la politique n’existent pas, ni la prière de l’engagement, ni la mystique de l’action prophétique. Tout au contraire :

l’engagement politique et prophétique vérifient l’authenticité de la spiritualité ! En d’autres termes, l’action est « l’expérience du Créateur ». C’est ma prière, ma spiritualité, ma contemplation !
C’est un tout organiquement lié !
Mais le regard que portent trop souvent les autorités sur les personnes engagées pour la justice est un regard qui craint la force des pauvres face aux pourvoir des institutions!

D'où le harcèlement des théologiens de la libération! Aujourd'hui encore et la destrction systématiques des communautés de base! Même aujourd'hui, au Brésil, le l'actuel Pape insiste sur la séparation! Bien qu'il s'adresse aux pouvoir politique!!! Il condamne à mots couverts la lutte pour la libération et pour la justice.

D’autre part il arrive aussi que ceux entièrement pris dans la lutte pour un monde un peu plus juste, viennent à penser que ceux et celles qui ne font « QUE » prier sont indifférents à la misère du monde.
Ce qui n’est pas toujours le cas et nous le reconnaissons. Thomas Merton eut sa période de contemplation avant de réaliser que sa contemplation débouchait sur l'action pour la Justice!

Je crois que ces derniers sont plus ouverts à la compréhension des Institutions et de leurs autorités que le contraire ! Mais combien d’énergie gaspillée lorsque les autorités épient et persécutent ceux qui, comme Jésus, annoncent la Bonne Nouvelle d’un « autre monde possible » ici et maintenant !

Il est plus facile pour les « racines » de regarder vers le haut que pour celui perché au sommet d’être conscient que les « racines » existent dans tous ce qu’elles ont d’autonomie humaine.

Mais, au-delà des quelques réflexions que je viens de partager, la chose la plus importante est la réalisation qu’une parfaite synthèse existe en Jésus entre action et contemplation ! Pas de séparation pour Jésus entre la critique des institutions et de leurs gardiens et sa prière ! Pas de séparation entre l’appel qu’il lance aux opprimés de se mettre debout et de marcher et sa spiritualité !

Il en payé le prix ! Mais c’est aussi le prix de sa victoire pour nous comme pour lui.



Lève-toi, avance et tu seras libre pour libérer tes soeurs et tes frères!