KATUTURA


mercredi, avril 11, 2007
 
Jésus aujourd’hui

Les célébrations de la résurrection de Jésus me posent problème: tTant d’interminables cérémonies et des effluves d’encens…




C’était discret, dit Georges Haldas, cette rencontre de Jésus « hors espace temps » avec la femme qui l’aimait tant ! Lui, étant là où nous allons : « hors espace-temps », elle, étant ici où nous sommes, plantée au dedans de l’espace-temps…se « toucher » n’avait pas de sens : Noli me tangere ! Ne me touche pas, se toucher devient superflu quand la présence VIT. Quand on s’aime vraiment, nos corps physiques sont parfois gênants, ils sont en travers du chemin de la vraie rencontre…

Et Marie Madeleine ne s’est pas offusquée des mots de Jésus, elle a compris, elle n’est pas restée là à gémir ! L’énergie de celui qu’elle aime l’habite et elle se met en route allègrement, elle s’en va confronter les apôtres, lourdauds, penauds…somnolents. Durant l’arrestation, le jugement, l’exécution de Jésus, ces hommes avaient soit trahi, soit menti, soit fui…même nu comme l’apôtre Jean. Ils s’aventurent mettre le nez dehors ce matin-là ! Oh ! prudemment !

Marie Madeleine leur parle clairement de ce qu’elle vit et voit... et ces « saints » hommes ricanent d’abord, hésitent, puis, dit-on, se mettent à courir ! Jusqu’à cette tombe : vide de son contenu mortel. Un trou. Qu’ont-ils fait juste après cette découverte, on n’en dit rien.

Le récit de ce matin de Pâques est sobre et simple…
La mort de Jésus est l’étincelle qui allume son esprit dans nos cœurs…son énergie, pas pour en discuter, en disputer, simplement pour agir comme les enfants d’Afrique du Sud l’ont fait quand leur jeune leader, Steve Biko a été exécuté…ce fut le début de la fin de l’apartheid !

C’est pourquoi ces longues cérémonies pascales font problèmes à certaines personnes, dont moi. On dirait du copié-collé. A la lettre. Du formaté. Du passé…du dépassé ! Mais embelli, illuminé, encensé.

Alors que l’Esprit de Jésus libéré nous pousse à nous mettre au travail parce qu’un autre monde est possible, Lui nommait ça « le royaume de justice et de paix ! » C’est pas la Foi, ça ?

Comme je comprends Albert Nolan et « Jesus Today » : « Du point de vue des gens de sa région, Jésus était un échec…à la face des siens, à la face des autorités religieuses et politico militaires ! L’exécution a eu lieu et Jésus n’a même pas cherché à se justifier, « Il s’est laissé faire » comme on dit, et, dans ce contexte-là, comme cela est le cas dans notre contexte ici, son exécution est son triomphe !

Ce n’était pas facile à voir la chose ainsi ! Même pour les « Docteurs de la Loi d’aujourd’hui » : voyez notre Oscar Romero exécuté le 24 mars 1980 ! Et tous les autres avant et après lui, tués par les forces de la Loi et de l’Ordre ! Comme l’Eglise Catholique peine à tous les rassembler dans l’alléluia de la vie nouvelle de Jésus… ici et maintenant… en les nommant, en les saluant ! La litanie des "saints" d'aujourd'hui!!! Interminable!

Et il n’y a pas que les missionnaires et les martyrs qui « vivent hors espace temps » et nous enflamment de leur énergie libérée…je pense aux victimes des guerres…et je pense à Dag Hammarskjöld… à Anna Politkovskaya, à tant et tant d’autres… et à ceux qu’on ne nomme pas…qu’on ne salue pas dans les « surrexit à répétition » ! C’est dans ces sous-sols d’humanité que l’exécution du fils de l’Homme et sa résurrection ont lieu en directe aujourd’hui… Croire que Jésus se trouve bel et bien là, quel défi…

Pour beaucoup d’amis et d’amies, c’est si vrai, si actuel, c’est la résurrection actualisée dans le silence et le mystère de note société !