KATUTURA


lundi, janvier 29, 2007
 
Signes des Temps

Da Vidy Code : la nuit

"L’homme est un animal diurne. Dépourvu de vision nocturne, il est handicapé dans l’obscurité. Il ne peut plus voir venir le danger ni anticiper les embûches.

La maîtrise du feu, il y a 500'000 ans au moins, ouvre une première brèche dans les ténèbres. Viendront ensuite les chandelles, les lampes à suif, les lampes à huile.



En Occident et chez les riches, il suffit d’un geste, aujourd’hui, pour que la lumière soit. Mais il suffit aussi d’une panne de courant pour que remonte la peur du noir.

Les lieux sombres inquiètent toujours, la crainte de l’humain malintentionné ayant remplacé celle de l’animal.

Et si désormais la nuit évoque parfois les plaisirs, elle reste le domaine traditionnel du mal, du crime et des cauchemars. Notre imaginaire l’a peuplée de vampires, de loups-garous ou de fantômes… "(selon L.F.)

Pour ce qui me concerne, aussi longtemps que j’ai vécu à l’abri dans notre ferme du Clos du Doubs, la contemplation des nuits étoilées était une expérience spirituelle de la Beauté originelle, celle du Créateur (il n’y avait que peu de lumière électrique à l’époque à la ferme).



En Afrique australe, quand j’avais la chance de travailler dans des zones rurales où les lumières électriques n’existaient presque pas, la contemplation des étoiles, bien plus grandes et étincelantes que dans l’hémisphère nord, était, encore une fois, la chance d’un frémissement divin …

Mais la marche du temps change les choses et c’est vrai qu’aujourd’hui, presque partout sur la planète, il faut être fou pour s’allonger sur le sol, seul(e) en pleine nuit, et contempler le firmament ! Au Jura comme en Afrique du Sud ! (C.M.)

Les créatures de notre ère post moderne paraissent glisser dans l’abîme de la peur, refoulée d’abord (après avoir pris toutes sortes de risques) puis, intériorisée, puis « domestiquée ». Faut vivre avec ! Dans les Eglises - et j’ai entendu ça dans des églises catholiques - on prêche « la confiance totale en un Dieu Tout puissant » ! Je crois savoir que les plus nombreux clients de SECURITAS sont les Institutions catholiques… et chrétiennes. Contradiction ou « Signe des temps ? »



En même temps, et c’est l’avis d’Albert Nolan, (selon ma traduction et mon interprétation) les hommes et les femmes de notre époque post moderne, sont dépouillés de toute sécurité. Au fond de leur cœur, ils se sentent aussi nus et vulnérables derrière leurs barreaux dorés, que notre premier ancêtre dans sa savanes africaine ! Derrière ses barreaux parfois électrifiés ( !) ils restent le prédateur des plus faibles, des « surplus people »… comme de la nature qui devrait le nourrir… les affamés se taisent ... et la nature se venge, ou plutôt, elle montre des signes (Signes des Temps) d’un manque d’âme, car le ciel et la terre, l’univers, a une âme liée à notre âme dès avant les temps !

Les experts réunis à Paris ces jours pour se pencher sur cette maladie vont-ils dire un mot de foi en notre Créateur, un seul peut-être, face à notre planète qui les regarde les yeux dans les yeux. Dans ce regard : notre Créateur !?

Nous faisons l’expérience d’une nuit sans étoiles, sans la Croix du Sud et sans l’étoile du Berger… et la nuit ténébreuse fait peur! Elle paralyse l'espérance de l'aurore...

On comprend dès lors qu’on se tourne vers la drogue, les vampires, la magie, l’occultisme, le sexe effréné, les sports, la neige artificielle à prix d’or, la course à la Bourse…on cherche des distractions, des divertissements…et on « bosse » comme des fous pendant la journée… mais la nuit reste dans le cœur des gens, lourd d’un désespoir refoulé car comme le dit Joanna Macy :

« la terreur qui guette notre avenir s’accroche aux filaments de notre conscience, une terreur qu’on ose ni nommer ni confronter. » (ma traduction)