KATUTURA


mardi, décembre 19, 2006
 
Cher Jésus, bon anniversaire… on va souffler environ 2007 bougies ce 25 décembre
Joyeux Noël et Bonne année 2007
Mais je me demande: qu'est-ce ça change, "toi avec nous"?




Bethlehem se prépare à commémorer la naissance du plus illustre de ses habitants : Jésus, fils de Joseph et de Marie, tellement parfaitement humain, qu’il est tout simplement Dieu, ce qui veut dire l’AMOUR.

Quel destin pour lui comme pour des millions d’hommes et de femmes nés, comme lui, pour AIMER ! Tout simplement.

A peine né, c’est la fuite vers l’Egypte.



Sa maman dort dans les pattes du Sphinx tout heureux de la confiance qui lui est faite! Lle bébé paraît éveillé, peut-être qu'il a soif! Joseph, lui, est complètement chaos! et le petit âne cherche une brindille ou une goutte d'eau...

Revenu avec ses parents à Nazareth "d'où rien de bon ne peut sortir", les années passent. L’expérience de l’exil, vécu avec ses parents, aura marqué Jésus. Il observe, il questionne même les « docteurs de la loi » au temple! Peut-on s’imaginer la scène ? Son Père, c’est à dire, celui d’où lui vient l’Esprit d’Amour, n’est vraisemblablement pas celui des fonctionnaires du Temple! Quel toupet, dirions-nous aujourd'hui, ce gamin de 12 ans! Selon moi, quel lucidité...

Jésus gagne sa vie dans sa famille en tant qu’aide charpentier (a-t-il jamais été à son compte ?), il observe, il questionne, il ressent en lui-même ce que ressentent les « petites gens ». Alors, il est conséquent, il s’engage.

Il quitte sa famille et devient un "Sans Domicile Fixe". Il dit aux pauvres, à ceux que les systèmes paralysent : « Debout ! Votre Foi en vous-mêmes vous sauvera ! ». C'est subversif de dire des choses comme ça à ceux et à celles qui sont "nés pour se taire" face aux maîtres qui commandent.
C’éstt inévitablement confronter les concepteurs, les gardiens des systèmes oppresseurs !

C’était prendre le chemin de la lutte .

Luc (4 :16-24) rapporte la manière d’être et de faire de ce Palestinien qui dérange et fait peur aux puissants et qui redonne confiance aux esclaves de tous les temps.

« Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit :

L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour
annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé,
pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue,
pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur.

Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire : Aujourd'hui cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie. Et tous lui rendaient témoignage ; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient : N'est-ce pas le fils de Joseph ? Jésus leur dit : Sans doute vous m'appliquerez ce proverbe : Médecin, guéris-toi toi-même ; et vous me direz : Fais ici, dans ta patrie, tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capharnaüm. Mais, ajouta-t-il, je vous le dis en vérité, aucun prophète n'est bien reçu dans sa patrie. »

Voilà! Dire des choses comme ça en public, dans la Synagogue, le jour du sabbat, peut-on s’imaginer
la scène ? C’était se faire mettre au banc des accusés par les autorités de l’Institution ! Comment un tel comportement serait-il reçu dans nos églises aujourd’hui ? Comment un tel comportement, spontané, serait-il reçu à la basilique Saint Pierre de Rome ? Vous avez une idée?



Jésus voulait que tous aient la VIE en abondance ! Chaque être humain ! Il voulait du pain et de l’eau limpide pour chacun !

Il a misérablement échoué : arrêté, trahi, jugé, condamné, exécuté pour avoir dit le vérité.

Mais on Esprit surgit de ses cendres et renverse l'ordre des choses!
Il n'arrête pas de naître au coeur des masses... de défier les systèmes, de renverser les trônes et les dominations... de se faire arrêter, emprisonner, torturer, exécuter... pour resurgir... avancer...

La naissance de Jésus se poursuit, sa fuite en Egypte se poursuit, sa présence subversive face aux systèmes oppresseurs se poursuit, son immense compassion pour les gens se poursuit… Il avait oser dire : je suis Le Chemin ! Le cheminement se poursuit… dépouillé d’illusions !


Bonne année 2007

Le cheminement continue
Noël, la vie, la résurrection actualisés en chemin en notre ère des migrations!

aujourd’hui au Pakistan

en Europe




Claire-Marie