KATUTURA


dimanche, décembre 10, 2006
 
Ce dimanche après-midi, je suis allée voir le film

« Une vérité qui dérange » au cinéma « city Club » à Pully.

Un signe des temps : le réchauffement climatique, sa genèse et ses conséquences…



Une vérité qui dérange est un film documentaire américain traitant du changement climatique, spécialement du réchauffement planétaire, réalisé par Davis Guggenheim. Al Gore, l'ex- Vice-président des États-Unis d'Amérique y tient le premier rôle.

J’ai cherché à savoir ce que Internet en disait. En fait bien des choses négatives du fait que ça vient des USA et que c’est fait à la manière USA, bien sûr ! Alors je m’en suis référée à Wikipedia.

Pour dire ce qui j’en pense moi-même, voici en quelques lignes : indépendamment des motivations de Al Gore, il me semble que ce documentaire devrait être pris au sérieux. Il peut nous aider à prendre conscience du réchauffement climatique, il peut nous aider à agir… pour sauver ce qui reste à sauver de notre petite planète. Il montre que les USA et l’Australie n’ont pas à ce jour signé le protocole de Kyoto.



D’une certaine manière, ce dimanche soir, on rejoint les signes des temps d’Albert Nolan et Da Vidy Code.

On ne manque pas d’informations, il faudrait peut-être prendre ces informations comme autant de défis, même en tout petits groupes, même seuls…



Cette planète qui nous a vu naître, on ne peut pas la laisser aller à sa ruine sans trahir le rêve du Créateur. La lutte n’est pas un choix…