KATUTURA


vendredi, juillet 07, 2006
 
La lutte des femmes: Reconvilier



Des femmes en colère pour soutenir la Boillat : une quarantaine de personnes vêtues de noir ont participé ce soir à la première marche silencieuse pour soutenir les employés de l'entreprise Swissmetal de Reconvilier, entre l'usine 2 et l'usine 1. Une banderole a été brandie en tête de cortège avec l'inscription « Mr Hellweg, votre rêve est notre cauchemar. » Les organisatrices espèrent créer un effet boule de neige pour les prochaines marches, prévues chaque jour de 18h à 18h30. Les femmes en colères ont montré leur détermination à se battre pour la Boillat, ses employés et la région. (de la presse romande avec un grand merci)

"Notre richesse, c'est notre détermination. Quelle que soit la fin, l'esprit
de la Boillat est toujours vivant, même si le bon sens ne peut rien face au pouvoir de l'argent",
estime une des organisatrices. Le mouvement des femmes est né au début de la médiation en février-mars.

Les femmes en colère vous invitent chaleureusement à participer à leurs marches silencieuses. Celles-ci auront lieu tous les jours de cette semaine, du lundi 3 juillet au vendredi 7 juillet de 18h à 18h30. Le cortège empruntera le chemin menant de l’usine 2
à l’usine 1.


**********************************************************************************************

On se souvient de l’Argentine et de Buenos Aires ! Et de la dictature sanglante...!

Les Mères de la place de Mai sont l’honneur de l’Argentine.
Par leurs marches, les Mères de la place de Mai inventent un nouveau mode d’action...



Depuis 1977, des femmes manifestent pacifiquement chaque jeudi sur la place de Mai, à Buenos Aires, en demandant la vérité et la justice. Elles veulent connaître le sort de leurs enfants, qui figurent parmi les trente mille personnes « disparues » (en réalité enlevées, torturées et assassinées) pendant la dictature militaire argentine (1976-1983).
Obstinément, elles répètent : « Tant que justice n’est pas faite, on ne peut parler
ni de paix ni de réconciliation. »


Les 25 et 26 janvier 2006 aura lieu à Buenos Aires la vingt-cinquième et dernière « Marche de la Résistance » à l’appel des Mères de la place de Mai!

*********************************************************************************************


En Irelande du Nord : marche des femmes (et hommes) pour les droits civiques
et pour la paix entre les catholiques et les protestants!





***********************************************************************************************

En Afrique du Sud

Le 9 août 1956, 20 000 femmes marchent vers l’Union Building à Pretoria!



Quand les femmes marchent, c’est qu’elles ont un but : elles luttent pour un monde meilleur.
Ensemble, elles sont immunisées contre la peur des « trônes et des dominations ».

**********************************************************************************************

En Palestine au temps de Jésus

La presse ne publie pas l'héroïsme des femmes palestiniennes dans l'enfer
d'aujourd'hui...le jour viendra!

C’était déjà le cas de moult femmes bibliques, et la plus forte de toutes : la palestinienne,
la femme de Joseph et mère de Yechouah. Elle s'en allait sur les chemins,
chantant à pleine voix, je peux bien l’imaginer, la raison de son bonheur
et de son espérance… En voici une phrase ou deux:


"... Son amour (l’AMOUR de Dieu) s'étend d'âge en âge sur ceux
qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour…"




La marche des femmes en colère de La Boillat se termine aujourd’hui,
mais le chant continue!

Quand le temps sera là, la marche reprendra, nul ne peut arrêter
la source de VIE…
et son énergie qui brûlent dans le cœur d’une femme…
Nul ne peut tuer l’âme de La Boillat à Reconvilier,
même si la rapine rêve d’en détruire les murs !