KATUTURA


jeudi, août 14, 2003
 
Marie et Bertrant


(de Ithaca, George Rodney)

Le mystère reste
dans chacune de nos vies…

Il y a l'histoire
et il y a les contextes respectifs
les contextes familiaux, professionnels, culturels, sociaux
les influences, les exigences, les défis…

Comme un fils rouge, la passion partagée:
jouer, chanter, créer sur le plateau planétaire: "Guernica"
un souffle nouveau, un homme, une femme, un monde nouveaux…

à quel prix? Car le divertissement est nourri du vécu douloureux
d'êtres, d'artistes dont les cordes relationnelles sont tendues
jusqu'à la limite, la violence, la fracture…

La violence est intégrante à mon être
elle est la force de l'Amour en action, en création de VIE
elle peut basculer dans la MORT, donnée ou reçue
par les individus et, surtout, les systèmes… plus violents
plus meurtriers encore…

La mort, ni pour Marie, ni pour Bertrant n'a le dernier mot…





(de la Voix du Nord, 14.08.03)