KATUTURA


dimanche, juin 01, 2003
 

Le gouffre

Un grouffre sépare
les grands de ce monde, G8, qui arrivent à l’aéroport de Genève,
s’engouffrent dans un hélicoptère et filent vers Evian-les-Bains d’une part,
et, d’autre part, les milliers de gens de la base, qui, courageusement, marchent
le long des rues de Lausanne… malgré la menace de quelques
centaines de casseurs « qui ne savent trop ce qu’il doivent casser… »

Les puissants, motivés, par des intérêts économiques
les altermondialistes, par la volonté de construire un monde plus humain
les casseurs… par le ras le bol général



le gouffre
entre les forces de l’ordre
les pacifistes et «les casseurs, quelques 300 encagoulés de noir,
armés de barres de fer et de cocktails Molotov. Ils ne savent pas ce que c'est le G8.
Ils viennent d'Allemagne, de Suisse allemande et d'Italie,
se déclarent "néo-fascites", et cassent pour casser, c'est tout.
Pauvres petits: c'est pour eux que je prie, pas pour les joaillers qui ont oublié
de se barricader. Qu'y a-t-il dans le coeur de ces enfants,
sinon une haine aveugle et irraisonnée? Je prie pour eux que Dieu
les déleste de leur détresse » me dit un ami, sa prière est la mienne
devant ma petite planète, ce soir…

Qui d’autre que Jésus et les gens de bonne volonté,
pour étendre les bras et ouvrir les mains vers ceux des
deux rives du gouffre… ?